Un taux “idéal” de conversion : ça existe vraiment ?

Par Oyst,

Alors que tous les e-marchands cherchent à optimiser leurs taux de conversion, l’idée de se référer à un taux moyen s’impose. Effectivement, de toutes les interrogations que nous recevons, beaucoup concernent ce fameux taux “idéal” de conversion. Doit-on ainsi se référer à un taux “moyen” synonyme de performance ? Existe-t-il un taux minimum en dessous duquel la performance est impactée ?
Nous allons donc à travers cet article, vous apporter quelques éclaircissements à ce débat actuel.

Doit on se fier aux taux moyens ?

On ne peut comparer ce qui est incomparable… Et jusque là je ne vous apprends rien !
Si vous voulez savoir si vos taux de conversion sont “dans la moyenne”. Commencez pas vous poser ces quelques questions :

Dans quel type de secteur vous situez vous ? Prêt à porter ? Logistique ? Electronique ? Cosmétique ? Tourisme ?

Le taux de conversion varie fortement en fonction du secteur d’activité dans lequel on se trouve.
Admettons que vous ayez trouvé ce “taux moyen référent” de votre secteur d’activité. Peu importe si vous êtes en dessous ou au dessus de ce chiffre puisque, dans tous les cas,  votre objectif est de l’améliorer, n’est ce pas ?

De plus, ne vous fiez pas au taux final de votre conversion. Il ne veut pas dire grand chose si vous n’utilisez pas les critères tels que : les visites sur votre site, le taux d’abandon panier et le pourcentage de vos visiteurs qui se transforment en client.
Nous vous conseillons ainsi d’avoir une vision plus globale de ce taux et de prendre en compte tous les critères qui sont à votre disposition.

Quels critères prendre en compte ?

  • Séparez vos taux de conversion en fonction du type d’appareil : PC / Tablette / Mobile. Cela permettra de répertorier vos différentes performances en fonction du support utilisé.
  • Mettez en place une comparaison avec votre trafic naturel et sponsorisé. La segmentation par source de trafic vous donnera une ventilation du taux de conversion selon l’origine du visiteur.
  • Distinguez vos clients : les prospects, les clients ponctuels et les clients fidèles et tentez de les connaître au mieux.
  • Géolocalisez vos données afin de tirer des conclusions. (Conversions par ville / états / pays)
  • Analysez le taux d’entrée et le taux de sortie sur chacune de vos pages. S’intéresser également aux vues de chaque page par session utilisateur.

 

En réponse au titre de cet article, nous pouvons dire que le facteur le plus important à prendre en compte concerne la segmentation de votre conversion. Sachez analyser les critères les plus pertinents et vous pourrez toujours améliorer vos taux de conversion sans forcément tenir compte d’un taux “moyen” qui ne semble pas pertinent. 

Contactez nous !
Retrouvez nous et échangez avec nous sur :
– Notre site web – Facebook – Linkedin – Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *